2 mai 2009

A la recherche du meilleur service de partage de liens sur internet.

6 commentaires

La grande force du web dit 2.0, c’est la facilité avec laquelle il est possible de partager et de faire circuler des informations. Twitter, Facebook, et autres réseaux sociaux sont plus faciles d’utilisation, plus efficaces et moins intrusifs que le bon vieil e-mail. Actuellement, l’épisode de la grippe porcine – ou mexicaine ou encore de type A – illustre bien ce phénomène de propagation « virale » de l’information (cf. ces deux intéressants articles : ici et ).

Pour ma part, j’ai tendance à partager de plus en plus de liens, particulièrement grâce à Facebook. Les avantages : un nombre important de contacts, une grande facilité d’utilisation, une intégration harmonieuse dans le profil et le newsfeed, la possibilité de commenter.

Mais en contrepartie, il n’y a aucun ciblage possible et j’ai souvent l’impression de spammer mes « amis » avec des liens qui ne les intéressent pas. C’est particulièrement évident en ce qui concerne mes amis qui ne parlent pas français (grosso-modo, la moitié d’entre eux). Le taux de retour, en terme de « like » et de commentaires se révèle aussi décevant.

Ma conclusion : il faut mieux éviter d’abuser du postage de lien sur Facebook au risque d’ennuyer ses amis et in fine se retrouver éjecter de leurs newsfeeds. J’ai donc essayé de trouver d’autres solution.

netvibes-logoJ’ai par exemple utilisé pendant un temps la fonction « share » de Netvibes qui permet très facilement de partager des liens issus de flux rss sur Netvibes bien sur, mais aussi sur Facebook et Twitter. Toutefois, cette fonction s’avère finalement peu satisfaisante et surtout peu visible.

sharethislogoJ’ai ensuite essayé ShareThis, outil très pratique grâce à un bouton directement intégré à Firefox. Le nombre de modes de partage disponibles est impressionnant, de l’e-mail à Twitter. Tous les liens partagés sont ensuite rassemblés dans une « sharebox » et il est possible de les tagguer. Les limites : Netvibes n’est pas intégré et le système de tagging n’est pas pratique (un exemple parmi d’autre: il n’est pas possible d’utiliser des accents).

Il y a aussi Twitter, bien sûr, mais le nombre de mes followers y est ridicule.

delicious_logo

Dernière solution testée donc: Delicious, au nombre d’utilisateurs important et très présent sur les blogs. Les plus : le système de tags, les networks, la possibilité de trouver d’autres personnes ayant les mêmes centres d’intérêts ou de voir combien de fois un lien a été partagé.

Conclusion : je partage les vidéos sur Facebook ou les liens susceptible d’intéresser une grande partie de mes amis ; avec Delicious, les articles plus pointus, autour des sujets qui m’intéressent ; et ShareThis réuni les deux dans la ShareBox.

Il me reste juste  à convaincre les gens intéressés par mes liens de les suivre sur Delicious. (mes bookmarks sont ici)

6 commentaires:

Brice a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Brice a dit…

Je ne comprends toujours pas l'intérêt que suscite Twitter. Je trouve d'ailleurs leur vidéo de présentation pitoyable: on a l'impression que c'est révolutionnaire car maintenant, on va pouvoir savoir que Patrick tond sa pelouse ou que Julien est parti faire pipi.

Le seul point qui m'intéresse est leur modèle économique: à l'inverse de Facebook, Twitter n'héberge pas de contenu gourmand en espace disque. Du coup, Twitter pourrait bien être rentable, les coûts restant assez faibles.

Mais je ne crois pas une seule seconde au succès de Twitter, qui cible un public plus restreint.

Benoit a dit…

Les idées et les services les plus simples sont souvent les meilleurs (cf. google) Twitter a le mérite d'être simplissime, comparé à Facebook.

Camille a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Christophe a dit…

Twitter dispose de moins d'informations "monétisables" que Facebook, donc sa rentabilité me semble aussi douteuse...

Par contre, un site comme AkiAka pourrait faire des profits de malade, d'autant que certains utilisateurs livrent presque toutes leurs infos en temps réel: http://www.lemonde.fr/technologies/article/2009/04/06/tous-amis-tous-pistes_1177283_651865.html

Benoit a dit…

je ne connaissais pas Aka-Aki, mais ça a l'air génial comme concept. un peu effrayant, mais aux possibilités énormes. merci pour le lien!

Enregistrer un commentaire